28Déc

Que peut vous apporter la pratique de l’Aïkido ?

L’histoire de cette discipline martiale, sa genèse, sa philosophie sont accessibles dans de nombreux articles. Je voulais ici insister plus largement sur les apports que peut apporter la pratique de l’aïkido. Notamment sur les actions sur les points de la trilogie Corps – Cœur – Esprit.

L’aïkido fait partie des arts martiaux japonais en tant que discipline complète, source de bien-être pour le corps et l’esprit. C’est également une méthode de connaissance de soi. Nul besoin de faire partie de « l’élite » ou sportifs de haut niveau pour le pratiquer. Homme ou femme, enfant ou adulte, jeune ou senior, chacun peut trouver dans sa pratique un bénéfice personnel. La raison tient en l’essence même de l’aïkido : l’éviction totale de la violence, qui fait de lui le plus doux des arts martiaux. Les contre-indications médicales de ce fait sont rares, et cela est dû à la grande capacité d’adaptation de la pratique de l’Aïkido. L’absence de compétition permet de débuter à tout âge et de faire évoluer sa pratique à très long terme. Vous apprenez à vous reconnecter à votre corps, par le biais de l’apprentissage de mouvements aux actions positives immédiates sur tout votre organisme.

Je vais développer ces différentes contributions sous forme d’un “Shiho nage”, c’est à dire autour de quatre directions : la technique bien sûr, mais aussi le corporel, les valeurs morales, et sociales.

Apports Physiques en Aïkido

L’aïkido n’est pas un sport, l’esprit de compétition étant exclu. Une activité physique certaine y est cependant bien présente et va produire de nombreux bienfaits.

O'Sensei Morihei Ueshiba lors d'un échauffement avant la pratique de l'aïkido
O’Sensei Morihei Ueshiba lors d’un échauffement.

Sur les articulations

Nos activités quotidiennes derrière un bureau ou un volant, sources de gestes répétitifs et de mauvaises postures, nous imposent des positions fragilisant nos articulations. En aïkido, les échauffements et le travail des techniques permettent de mobiliser en douceur les différentes articulations. L’effet sera d’entretenir la souplesse articulaire, et bien souvent d’améliorer l’amplitude des articulations. L’aïkido impose un travail articulaire. Le travail à différents niveaux, en alternant les positions debout et au sol fréquemment, assouplit et renforce les jambes. La stimulation des membres inférieurs apporte par là une meilleure stabilité et une plus grande mobilité du bassin (qui abrite le centre de gravité de l’homme en un point appelé Seika Tanden ou Hara en aïkido). Progressivement, le pratiquant améliorera sa résistance aux contraintes sur ses articulations, en augmentera leur souplesse, en particulier au niveau des épaules, des poignets et des chevilles.

Sur la colonne vertébrale

Grâce au travail en souplesse, l’aïkido permet de relâcher les tensions nerveuses et musculaires du dos. L’amélioration posturale du corps est la clé de la qualité technique. Par le travail sur une posture juste de la colonne vertébrale, le corps va reprendre petit à petit une position convenable. L’aïkido vous permettra d’amplifier souplesse et mobilité de la colonne vertébrale. Au point que certaines douleurs peuvent disparaître grâce à ce rééquilibrage postural.

Effets de l'Aïkido sur la colonne vertébrale.

Sur les organes internes

Les différents mouvements et techniques pratiqués mobilisent les organes internes (comme le coeur et les poumons). L’aïkido est d’une grande efficacité sur le système cardio-vasculaire et amène chacun de nous à son plus haut niveau, souvent oublié, grâce à une progressivité de la pratique. Le coeur fournit un effort de moyenne intensité sur une période prolongée. Le redressement du tronc par la pratique permet une meilleure respiration, plus profonde. Les rythmes pendant les temps de pratique sont variables, conduisant le corps à une grande capacité d’adaptation aux variations d’intensité. Finalement, vous assistez à une augmentation de vos capacités respiratoires.

Sur la chaîne musculaire

L’aïkido peut vous permettre d’accepter les contraintes physiques de la vie moderne en toute sérénité. La pratique régulière permet à la fois de renforcer le maintien entre les muscles et la structure osseuse, tout en améliorant la souplesse. Chaque muscle est sollicité harmonieusement en profondeur et en globalité. Par exemple, le dos, les fessiers, la ceinture abdominale, les cuisses sont mieux gainés, et se renforcent. Votre corps gagne en tonicité et votre masse musculaire augmente.

Le travail des techniques

L'équilibre et le déséquilibre en aïkido
L’équilibre et le déséquilibre en aïkido

L’équilibre et le déséquilibre : Les techniques étudient le déséquilibre du partenaire tout en conservant son propre équilibre dans le cadre d’une mobilité. Ensuite, les techniques sont effectuées de manière dynamique, sur un rythme modéré. Ainsi, l’objectif est de canaliser et contrôler le partenaire sans affrontement. Ainsi, par cette pratique, l’aïkido développe les réflexes et écarte les appréhensions.

La coordination physique et mentale

L’aïkido est basé sur le principe de non-opposition, qui s’étudie à mains nues ou avec armes. Le but n’est pas la destruction de l’autre, mais le contrôle physique et mental de l’agression et de son auteur. Pour cela, il faut abandonner la peur paralysante pour accepter cette “attaque”. La concentration apporte le précision dans les gestes, et développe les capacités de réflexion et de prise de décision. La pratique amplifie l’attention et la vigilance, l’affirmation de soi. Ceci est d’ailleurs très bénéfique aux enfants, car ils n’ont comme adversaire qu’eux même : l’absence de compétition écarte toute idée de gagnant ou de perdant. Indirectement, une action s’exerce sur l’équilibre psychique : il permet de retrouver un équilibre et une paix intérieure. Les exercices de respiration libérent les tension et aboutissent à un mieux-être.

La maîtrise de soi

La maîtrise de soi en aïkido
La maîtrise de soi en aïkido

La pratique des techniques s’effectue en réponse à différentes formes d’attaques. Ainsi, corps et mental s’habituent au stress d’une attaque, à la réponse appropriée à y apporter (principe de légitime défense).

Le fait de rouler et chuter au sol améliore le contrôle de soi et les sensations que nous pouvons avoir lors de l’apparition d’un déséquilibre qui conduit à la chute. La peur de la chute disparaît. Enfin, s’auto-contrôler amène un équilibre général, et la confiance en soi revient.

La Coordination des mouvements et la gestion de l’espace

Coordination en Aïkido
Coordination en Aïkido

En aïkido, tous les mouvements se font à droite et à gauche, en faisant appel à l’ensemble de la chaîne musculaire. Ainsi, réflexes, équilibre et coordination trouvent une amélioration notable. Aussi, chez l’enfant, c’est l’ensemble de la psychomotricité qui est stimulée : la complexité des placements lui apporte des situations qui influent directement sur sa structure corporelle, ses sollicitations musculaires, et sa coordination.

Chez le pratiquant confirmé, certaines techniques s’étudient avec plusieurs partenaires. De telle sorte que la précision des déplacements et la rapidité d’évaluation des distances affinent plus encore la perception spatiale du corps.

La sérénité morale

La sérénité morale

Premièrement, la pratique répond à une “éthique”, qui permet une déconnexion avec l’environnement quotidien. Puis le lieu de pratique (dojo), tenue de travail (keikogi), terminologie employée, règles du dojo, sont autant d’antidotes au stress de la vie quotidienne. Ainsi, de nombreux pratiquants rapportent une rapide évolution de leurs difficultés d’endormissement ou de troubles du sommeil. Ensuite, la pratique avec un partenaire (et non un adversaire) avec comme moteur le relâchement apporte un équilibre psychologique, qui permet de retrouver une meilleure qualité de vie.

Puis les effets des mouvements et techniques, des assouplissements, de la respiration, se prolongent en dehors du dojo. De telle sorte que c’est la santé et le bien-être quotidien qui se retrouvent ainsi bénéficiaires des temps de pratique. Enfin, nous (ré)apprenons à nous ressourcer, à nous retrouver et nous rendre disponibles aux autres.

Valeurs sociales de l’Aïkido

Lors de conflits

D’abord, l’aïkido met l’accent sur l’inter-relation avec l’autre. En effet, sérénité et valeurs humaines permettent de transposer une agression physique aux attaques verbales. Puis l’aïkido peut permettre de résorber, voire annuler des conflits.

Lors de relations humaines

Valeurs sociales en Aïkido
Valeurs sociales en Aïkido

La perception de l’autre comme partenaire conduit le pratiquant à cultiver des relations humaines équilibrées et vertueuses. C’est pourquoi appliquer les situations de “combat” à la résorption d’actions négatives en se protégeant sans blesser l’autre affine le travail sur soi au quotidien.

Valeurs morales

L’aïkido est un Budo. Donc le respect du Bushido (code d’honneur du samouraï) s’y rattache . Sa pratique permet de développer des valeurs morales telles que politesse, ainsi que la modestie, bonté, loyauté, fidélité, honneur, courage et parfaite maîtrise de soi. Ainsi, ces notions importantes, transmises aux enfants et adolescents, leur permet une canalisation de leur énergie. La pratique permet aussi une maîtrise émotionnelle et une capacité de concentration décuplée.

Conclusion

L’aïkido est donc un art martial qui permet à la fois un mieux être physique et un équilibre moral durables dans le temps. Cette philosophie de vie et ces bénéfices se retrouveront dans vos vies personnelle et professionnelle. car les pratiques sont transposables à l’extérieur du dojo dans tout autre contexte.

Aïkido en famille
Aïkido en famille

D’abord la compétition place l’enfant puis l’adulte en opposition avec les autres conduit à la dévalorisation lorsqu’il pense ne pas être le meilleur. Puis, l’aïkido, oblitérant cette notion, replace l’individu au centre de sa construction avec l’autre.

Pourtant, la liste des bienfaits que je viens de faire n’est pas exhaustive. Car chaque individu fera son propre constat dans sa vie quotidienne et des multiples bienfaits qui en découlent. Dans beaucoup d’activités sportives, vous ne pouvez pratiquer que quelques années avant d’êtes sur la touche. Au contraire, l’Aïkido c’est une évolution de toute une vie. Ainsi, vous pouvez le pratiquer toute votre vie, en ayant toujours le sentiment de pouvoir progresser, tout en restant naturel. Vous sentirez votre squelette de plus en plus solide. Ayant appris à chuter, vous éviterez sans doute plus tard maintes fractures. Vous reconnecter à votre être tout entier est très simplement possible, que vous soyez homme, femme, de 7 à 97 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *